top of page

Significations des 22 arcanes majeurs du Tarot de Marseille.

Quand on utilise le tarot de Marseille comme un outil de connaissance de soi et de développement personnel, il n’y a pas de bonne ou mauvaise carte. Toutes les cartes ont la double polarité. C’est le sens de la carte, endroit où envers qui nous donne l’information sur le sens pour l’interprétation.

Quand la carte est à l’endroit, elle a une polarité positive, favorable, atout ou qualité etc… Et quand la carte est à l’envers, elle a une polarité négative, difficulté, problèmatique, blocage ou défaut etc…

 

Voici quelques définitions des 22 arcanes majeurs du tarot de Marseille en développement personnel :

 

I - Le bateleur

À l’endroit : le commencement et la jeunesse. L’élan vital, la capacité d’entreprendre. La tête et les idées nouvelles.

 

À l’envers : les problèmes liés au débutant. L’impatience juvénile quelque soit son âge, à la vie trop mentale et à la difficulté d’exister par soi même.

 

 

II - La papesse

À l’endroit : la sagesse et la connaissance. Le soutien et la sécurité. La préparation de l’avenir et la patience. L’autorité bienveillante.

 

À l’envers : un sentiment d’insécurité. Une tendance à tout garder en soi même. Une peur d’être envahi ou blessé par l’autre. Une surprotection.

 

 

III - L’impératrice

À l’endroit : la capacité de s’exprimer. La créativité et une certaine assurance en société. Une personne sûre d’elle et de ses capacités.

 

À l’envers : difficultés pour bien communiquer avec les autres : soit elle parle trop et de façon agressive, ce qui ne facilite pas les relations, soit elle se tait et ne parvient pas à exprimer ce qu’elle pense vraiment.

 

 

IIII - L’empereur

À l’endroit : l’acte d’agir. La capacité à organiser sa vie pour soi et pour les autres. Le sens des responsabilités et l’autorité bienvenue. C’est une personne sûre d’elle et de ses capacités.

 

À l’envers : conception étroite et étriquée des choses. Il développe une activité dans un cadre rigide qui le cantonne et apporte à son entourage une existence trop corsetée. Il s’étouffe lui même et peut étouffer les autres.

 

 

V - Le pape

À l’endroit : la bienveillance parentale, l’art d’éduquer et de transmettre ainsi que le désir d’apprendre.  C’est le respect des valeurs justes et le fait de vivre en accord avec sa morale personnelle.

 

À l’envers : il véhicule une morale très stricte qui restreint l’existence. Il impose le respect de tradition en désaccord avec le vécu et les désirs de la personne. Il n’apporte pas de bonnes règles de conduite, ni son soutien et sa bienveillance par rigidité, incapacité ou indifférence. Se creuse ainsi un manque de soutien et de valeurs chez la personne.

 

 

VI - L’amoureux

À l’endroit : la relation amoureuse harmonieuse. Faire les choix de son coeur. Le contacts équilibrés et le soutien réciproques. Les bonnes associations.

 

À l’envers : le manque d’amour, c’est à la fois le manque affectif que l’on ressent tout comme la difficulté à donner de l’amour. Il s’agit de la peur d’exprimer ses sentiments avec l’idée que cela ne se fait pas ou que l’on va passer pour faible si on le fait. C’est aussi la difficulté de choisir, ne sachant pas ce que l’on veut et restant dans l’hésitation entre diverses possibilités.

 

 

VII - Le chariot

À l’endroit : la dynamique personnelle. La confiance en soi. L’indépendance de pensée et d’actions. C’est une image de réussite et de capacité de bouger et d’entraîner également les autres dans son sillage.

 

À l’envers : personnalité fragile peut sûre d’elle qui a tendance à vouloir aller trop vite de peur de ne pas parvenir à ses fins. C’est vouloir tout faire tout seul, doutant que les autres veuillent ou puissent l’aider.

 

 

VIII - La justice

À l’endroit : la capacité de prendre des décisions justes. C’est une image d’équilibre et d’harmonie. C’est la façon la meilleure de remettre de l’ordre dans sa vie et de faire les choix les plus judicieux.

 

À l’envers : être en arrêt du fait d’une grande rigidité de penser. Trop de rigueur l’empêche de se déterminer, le doute est permanent. Elle hésite et tergiverse, recherchant la position absolue et idéale, impossible à atteindre.

 

 

VIIII - L’hermite

À l’endroit : l’étude. L’art d’éclairer la signification des situations dans le passé et le présent. C’est une image du thérapeute, celui ou celle qui comprend le contenu de ce qui se joue en chacun et lui montre la route à suivre pour aller dans le sens de sa réalisation.

 

À l’envers : le sentiment de solitude, l’attitude de s’isoler et la recherche compulsive des détails d’un contenu à toujours fouiller. C’est une mentalisation excessive.

 

 

X - La roue de fortune

À l’endroit : la capacité de prendre en main son destin en intervenant sur les évènements qui nous arrivent. C’est l’aptitude à s’adapter et à agir pour une évolution positive de sa vie. Cette façon d’être active la chance et la bonne fortune.

 

À l’envers : attitude passive et fataliste face aux événements ainsi qu’une tendance à se poser des questions qui tournent à vide et n’apportent pas de réponses à la personne.

 

 

XI - La force

À l’endroit : l’alliance de la volonté et des instincts. C’est une image d’énergie, de capacité à se donner des objectifs et de pouvoir les tenir jusqu’au bout. Le courage et la détermination. C’est aussi une image du couple.

 

À l’envers : les conflits de toute nature. Les conflits internes à la personne, là ou se jouent des contradictions qui empêchent d’agir et d’avancer. Des conflits externes , là ou la personne se trouve en bute à des oppositions de la part des autres comme du fait des situations. Cela exprime aussi l’idée que la vie ne peut être qu’un combat, une lutte difficile à mener.

 

 

XII - Le pendu

À l’endroit : l’art de se mettre à l’écoute de son intuition. La voie originale et personnelle que l’on prend et le temps nécessaire pour saisir la signification de ce que l’on traverse.

 

À l’envers : la perte de son indépendance et les liens qui retiennent malgré soi aux autres ou aux situations. C’est le sentiment de ne pas pouvoir intervenir sur ce que l’on vit et de devoir rester dans la dépendance d’une destinée.

 

 

XIII - L’arcane sans nom

À l’endroit : l’art de se transformer. Le fait de changer de position et de tourner le dos au passé pour avancer vers un renouveau. C’est une image d’énergie et de vitalité.

 

À l’envers : la grande difficulté à tourner la page avec les choses du passé ainsi que la violence ressentie en soi même ou celle qui est subie du fait des situations et des personnes extérieures.

 

 

XIIII - Tempérance

À l’endroit : la sociabilité. Les contacts amicaux et l’art de faire circuler les informations. C’est avoir le sens du dialogue et de la diplomatie.

 

À l’envers : la difficulté à prendre position, l’éternelle hésitation entre deux versions des choses. On ne parvient pas à prendre parti et on reste dans une tiédeur molle.

 

 

XV - Le diable

À l’endroit : la capacité à exprimer ses désirs. La manifestation de ses pulsions créatrices et la compréhension des choses cachées.

 

À l’envers : les angoisses et les sentiments de la complexité inextricables des choses. Il évoque également toutes les manipulations que l’on peut faire ou que l’on peut subir.

 

 

XVI - la maison Dieu

À l’endroit : une prise de conscience. Une quête de la vérité et une recherche active de solutions concrètes. C’est une démarche scientifique qui sort des idées reçues.

 

À l’envers : la crainte de se tromper, d’être mis en situation d’échec. C’est la crise de nerf ou l’impossibilité de se contenir face aux difficultés. C’est aussi la peur de ce qui peut arriver de mal.

 

 

XVII - L’étoile

À l’endroit : une foi dans l’avenir. Un rapport simple et naturel à l’existence. Le sens du beau et la recherche du bien être, l’intuition et la sensibilité.

 

À l’envers : la superstition, au regard fataliste sur l’existence avec le sentiment de ne rien pouvoir faire. C’est une attitude de victime.

 

 

XVIII - La lune

À l’endroit : le monde précieux et intuitif de l’imaginaire. La sensibilité et les capacités artistiques. L’art de l’accueil et la bonne gestion financière.

 

À l’envers : le monde des illusions, des peurs et des souffrances. C’est le flou qui se conjugue de mensonges, la dramatisation hors des réalités.

 

 

XVIIII - Le soleil

À l’endroit : le droit à sa place en société. Le charisme, le rayonnement personnel et social. La maitrise des activités collectives. L’entre-aide, l’esprit humaniste.

 

À l’envers : les abus de pouvoir et le fait de se sentir écraser par la hiérarchie, des règles sociales ou des personnes dominantes. C’est ne pas se sentir à sa place.

 

 

XX - Le jugement

À l’endroit : les différents domaines de l’esprit. L’intuition, l’idée nouvelle, l’humour ainsi que tous les aspects du renouveau et de la reconnaissance publique.

 

À l’envers : le sentiment de ne pas pouvoir pardonner à soi même et aux autres, ce qui entraine une culpabilité. C’est l’absence de reconnaissance et le jugement sévère porté sur soi même ou sur les autres.

 

 

XXI - Le monde

À l’endroit : l’ouverture sur la société. La réalisation complète d’une œuvre. Le fait de trouver sa place dans le monde. Les lauriers à récolter et le plaisir de l’existence.

 

À l’envers : les problèmes du repli sur soi même, de la crainte des autres. Le fait de chercher à se protéger de l’extérieur et de penser se suffire à soi même. C’est aussi la fin d’un cycle de vie avec un sentiment de fermeture d’une époque de son existence.

 

 

Le mat

À l’endroit : le chemin, la destinée qui nous porte vers l’inconnu. C’est le voyage de l’existence, la liberté d’être et d’avancer. C’est une image de l’être humain dans son parcours, son cheminement en quête de lui même et de ce qui va advenir.

 

À l’envers : le fait de ne pas savoir ou l’on va, de se retrouver dans une sorte d’errance sans repères ni guide. C’est la peur d’avancer, de prendre le moindre risque ainsi que son opposé la fuite en avant et la prise de risques inconsidérés.

 

 

Source des définitions des cartes : Coffret Tarot de missions de vie de Simone Berno




28 vues

Posts récents

Voir tout

Le Tarot de Marseille et mon utilisation de cet outil

L’origine du tarot de Marseille Personne ne sait réellement d’où vient le tarot de Marseille, qui l’a créé. S’il s’agit d’une seule personne ou d’un groupe de personnes. Et on ne sait pas non plus rée

Comments


bottom of page