top of page

Le Tarot de Marseille et mon utilisation de cet outil

L’origine du tarot de Marseille

Personne ne sait réellement d’où vient le tarot de Marseille, qui l’a créé. S’il s’agit d’une seule personne ou d’un groupe de personnes. Et on ne sait pas non plus réellement à quelle époque. Les traces historiques retrouvées dans des ouvrages anciens ou des tarots retrouvés remontent au XIVème siècle en France et en Italie. Mais on retrouve des gravures de certaines cartes dans des lieux et monuments antérieurs. Comme la cathédrale de Chartres construite entre 1145 et 1220 ou l’on retrouve en partie l’arcane 21 Le monde, sur une façade de la cathédrale. Ou certaines représentations ou morceaux d’images dans les civilisations antiques comme dans certaines estampes d’Egypte ou dans la période de Sumer. On retrouve aussi certains écrits parlant des arcanes, comme l’arcane 7 Le chariot, dans l’écrit philosophique « Le Phèdre » de Platon (428 - 348 AV JC).

Cet outil reste mystérieux dans sa conception, il y a un canon originel mais il n’a pas d’auteur comme pour les cathédrales. Et l’écriture n’ayant pas toujours existé et comme beaucoup d’ouvrages ont été brulés pendant l’inquisition, nous ne saurons probablement pas d’où vient réellement le tarot de Marseille. Ni par qui il a été créé, ou dans quel but… De France, Italie, Espagne, des alchimistes du moyen-âge, des Templiers, de Marie-Madeleine, des grands prêtres égyptiens, des atlantes… il y a beaucoup de théories… seules de nouvelles découvertes de tarots anciens ou de manuscrits pourraient donner de nouvelles pistes ou en confirmer certaines.

 

L’utilisation du tarot de Marseille

L’un des écrit les plus anciens, est dans un manuscrit  qui date de 1377, dans lequel un moine à Bâle écrit qu’ « un jeu de cartes arrivant chez eux cette année, exerce les hommes à la vertu ».

Effectivement, on retrouve dans les symboles des cartes, les vertus d’authenticité, d’intégrité, de loyauté, de compassion, de justesse, de tempérance, de joie, de liberté, de persévérance, de sagesse, de respect, de dignité, de fidélité etc… Cela montre que cet outil était utilisé dans un but d’élévation et de connaissance de l’être humain : le chemin que toute âme doit effectuer sur terre pour se transformer, s’améliorer évoluer et se réaliser, en passant par différentes étapes démontrées dans les 22 arcanes majeurs du tarot de Marseille. Et les énergies psychiques de l’être humain contenues dans les 56 arcanes mineurs du tarot de Marseille, qui ont une origine liée au jeu de cartes de 52 cartes avec les piques, les cœurs, les carreaux et les trèfles. Et qui sont découpés en 4 familles : les deniers / sensation, les épées / pensée, les coupes / sentiment, et les bâtons / intuition.

C’est seulement au XIXème et particulièrement au XXème siècle, que le tarot de Marseille a commencé à être utilisé pour de la voyance et la divination. Et c’est ce qui s’est ancré dans l’inconscient collectif aujourd’hui.

 

Mais aucun livre explicatif n’a été retrouvé à ce jour, le seul livre sur le Tarot, c’est le Tarot en lui même avec son iconographie et ses symboles. Même les noms et les chiffres sur les cartes n’ont pas toujours existés. Ainsi que l’ordre des cartes n’a pas toujours été comme on le connaît dans le tarot de Marseille de type 2, qui est le plus utilisé actuellement, comme le tarot de Paul Marteau de Grimaud ou le tarot de Nicolas Conver. Mais il existe un canon originel que les maître-cartiers ont respecté et gardé tout au long de ces siècles, car quelque soit le tarot de Marseille que vous achetez, l’imagerie est la même seuls quelques symboles diffèrent ainsi que les couleurs.

 

Ma pratique du tarot de Marseille

J’utilise le tarot de Marseille comme un outil symbolique, de connaissance de soi et de développement personnel. J’ai appris la lecture du tarot de Marseille par l’apprentissage des symboles, des archétypes et des concepts de Carl Gustav Jung. Donc dans ma pratique, j’allie cette base concrète d’apprentissage à mon intuition pour lire un tirage.

Le tarot de Marseille est un outil de connaissance de soi, un outil symbolique qui permet de rentrer en contact et de dialoguer avec notre univers intérieur et caché qui est le pôle inconscient. Et notre pôle inconscient s’exprime dans un langage particulier, c’est la langue des symboles. C’est pourquoi le tarot de Marseille qui est un outil symbolique, permet de rentrer en contact avec l’inconscient. Il forme comme un pont entre notre pôle conscient et notre pôle inconscient. Et c’est ainsi que le tarot de Marseille peut être un outil pour mieux se connaître, mais aussi pour se guider dans l’existence. Pour répondre à nos questions ou nous aider dans nos choix et nous accompagner sur notre chemin personnel.

 

Pour moi, il n’y a pas de cartes uniquement positives ou négatives, mais elles ont toutes la double polarité, comme le jour et la nuit, le masculin et le féminin ou le chaud et le froid… Quand la carte est à l’endroit, elle a une polarité positive, favorable ou atout… Et quand la carte est à l’envers, elle a une polarité négative, difficulté, problématique ou blocage… Tout dépend de la convention du tirage pour connaître la lecture.

Je m’accorde à redonner du pouvoir à mon consultant, en regardant la situation au moment présent pour qu’il puisse transformer son futur. En lui donnant les chemins à emprunter, ceux à éviter ainsi que les actions à effectuer pour qu’il avance dans son existence et qu’il se réalise. Et quand je touche du doigt une problématique, c’est dans le but de la transformer et d’évoluer. C’est en ça que le tarot de Marseille est un guide, un compagnon de vie.

36 vues

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page